samedi 28 juin 2014

Leçon 02: Des diphtongues, de l’accent et des consonnes doubles



Des diphtongues

En principe, il n’y a pas de diphtongues en italien et chaque voyelle doit être prononcée séparément.
Toutefois dans bien des cas de rencontres de voyelles, on prononce une de ces dernières si rapidement qu’elle ne se fait presque pas sentir et qu’on obtient presque une diphtongue.
Voici quelques règles qui permettront à nos élèves de débrouiller toutes ces difficultés.

AI

L’accent portant très fortement sur a, il faut prononcer très brièvement i, de sorte le mot « laico » devrait être transcrit en français à peu près « lail-ko ».

AU

L’accent est tantôt sur u, tantôt sur a.

paura
pa-ou-ra
peur

fauno
fa-ou-no

EI

L’accent est sur e, et i est presque escamoté (quase surdo  >> retraído).

lei
leil
elle, la

EU

L’accent est sur e, et u se prononce rapidement.

neutro
nè-ou-tro
neutre

IA

Apres g et c on entend à peine ( mal, quase não ouvimos, entendemos)  i.

già
dja
dèja

ciascuno
tschacouno >> xascuno
chacun (cada um)

Mais si l’accent porte sur i, on le prononce nettement.

filologia
fi-lo-lo-gi-a
philologie

IO

Apres g et c on entend à peine i.

giovedì
djo-ve-dí
jeudi
quinta-feira

ciò
tcho
cela, ce que 
ele, ela, o, isto, o que

U

Se prononce comme iou français.

più
piou
plus

IO

Se prononce presque comme oy dans boy-scout.

voi
voy
vous

UA, UE, UI

Quand ces combinaisons sont précédées de g ou de q, u se prononce comme dans le mot français quadrupède rapidement.

guardia
gouardia
garde

guelfo
gouelfo
guelfe

questura
coues-tou-ra
questure

qui
coui
ici

UOI, UAI

L’accent porte sur a et o, et u prononce très rapidement.

suoi
suou-i
ses

guai
goua-i
ah, gare ... !
dificuldade, problema, ai!, aflição


De l’accent

En italien, tous les mot reçoivent dans la pronunciation un accent qui s’appelle tonique: cet accent donne à une certaine syllabe plus de force qu’aux autres.
Il n’y a pas de règle fixe pour établir sur quelle syllabe tombe l’accent tonique : il faut l’appendre par la pratique.
On peut toutefois affirmer qu’il tombe presque toujours sur l’avant-dernière syllabe.
Les Italiens n’indiquent l’accent tonique que (senão) s’il porte sur la voyelle finale d’un mot et l’accent grave le seul qui s’emploi.

città
ville

quantità
quantité

carità
charité

On le met aussi sur certains mots monosyllabes pour les distinguer de leurs homonymes qui ont un autre sens.

è
est

e
et

ni

ne
en

il donne

da
de

soi

se
si

di
jour

di
de


la
la

Des consonnes doubles

S’il y a deux cosonnes identiques l’une à côté de l’autre (uma ao lado da outra), il faut les prononcer chacune séparément.

atto
at-to
acte

babbo
bab-bo
père

Estudando a Língua Francesa

Loading...